• Autres réalisations soutenues

    presentation 4

    Depuis son démarrage et grâce aux échanges avec les membres de l'ASPAG, Solèy Leve s'efforce de réfléchir à l'aide qu'elle peut apporter. Ainsi, d'autres projets ont été soutenus par notre association.

    Depuis 2010, suite au séisme, une cantine a été mise en place pour soulager les familles. Même si son financement n'est pas toujours facile à trouver, nous parvenons à assurer aux élèves un repas par jour de classe, grâce à l'investissement bénévole de quelques mères d'élèves. Un jardin collectif a commencé à fonctionner à l'automne 2013. Cultivé bénévolement par les parents, il fournit une partie non négligeable des produits de base (maïs, petit mil...).

    Depuis janvier 2011, grâce à l'engagement à nos côtés de partenaires associatifs et de collectivités locales, un puits est disponible et une salle communautaire est construite. Les élèves y prennent leur repas de midi, et elle accueille aussi diverses réunions, manifestations culturelles ou actions de formation. Un espace est prévu pour l'organisation de consultations médicales.

    De plus en plus, l'ASPAG cherche à pérenniser l'école et à participer au développement économique de Gentillote à travers différents projets que nous soutenons : jardin pédagogique, coopérative agricole...

  • L'école de Gentillote, point de départ

    presentation 3

    Solèy Leve – Solidarité avec Haïti est une association créée en avril 2007 pour soutenir des Haïtiens dans la réalisation de leurs projets.

    En coopération avec l'ASPAG - Association de Solidarité avec les Paysans et Amis de Gentillote - une association haïtienne, nous construisons une école dans le village de Gentillote dans le sud du pays. Notre objectif initial était d'ouvrir une nouvelle classe par an pour constituer au final une école comprenant une classe pour chacun des six niveaux de l'école primaire en Haïti.

    Cet objectif a été atteint en 2014, avec la construction de sept salles, l'école accueillant également des enfants de maternelle. Toutefois une réforme du système éducatif engagée par le gouvernement haïtien à l'automne 2014 a prolongé de trois années la durée de la scolarité avant l'obtention du premier diplôme officiel.

    Cette réforme aura inévitablement des conséquences sur les besoins de l'ASPAG.

    Pour l'année scolaire 2014-2015, l'école « Van d'Espwa » (Vent d'Espoir) scolarise près de 300 enfants.

  • Le besoin d'une école

    origine 3

    La situation en Haïti est depuis longtemps très délicate. La population haïtienne est l’une des plus défavorisées de la planète. Dans ce contexte défavorable, nous avons adhéré au projet d’un ami haïtien qui souhaitait construire une école dans son village, Gentillote. En effet, sur cette commune rurale, environ un millier d’enfants n’a pas accès à l’école.

    Nous savions alors que le financement serait difficile à trouver sur place, mais, pour cet ami et nous-mêmes, ce projet devait être surtout celui du village.

  • Parrainer un jeune : le fonctionnement

    Courrier au parrainAfin de permettre aux enfants les plus démunis de continuer leur scolarité, tout en permettant aux nouvelles classes obligatoires de fonctionner, nous avons mis en place un système de parrainage, qui établit un lien particulier avec un jeune.

    En fonction des résultats des élèves, de leur motivation et des ressources des familles, l’instituteur de 6ème année, la directrice et Jean Marc Henry, président de l’ASPAG, établissent une liste d’élèves qui pourraient bénéficier d’un parrainage pour poursuivre leur scolarité. Ce sont des jeunes et des familles connus par l’équipe enseignante de Gentillote. Les jeunes comprennent la nature de ce soutien et l'engagement demandé.

    Car un jeune parrainé doit s’engager, avec sa famille, à poursuivre sa scolarité jusqu’en 9ème année. Nous mettons en lien un(e) parrain/marraine avec un enfant, en fonction du montant du parrainage, selon qu’il s’agit d’un parrainage complet ou d’une aide, la famille devant alors compléter les frais.

     Nous établissons ensuite une convention, stipulant les engagements pour chacun, dont, pour les jeunes, celui de travailler et de donner des nouvelles, pour la famille, de permettre à l’élève d’aller à l’école et d’étudier. Cette convention précise aussi le montant du parrainage et les frais couverts.

    Nous sAprès explication, signature de la convention de parrainageommes passés dans chaque famille pour expliquer et signer la convention (signature des parrains, des présidents de Solèy Leve et de l’ASPAG, de l’élève et de son représentant). Nous en avons profité pour donner courrier ou photo transmis par les parrains.

    Le montant mensuel du parrainage est déterminé par le parrain, sachant que :

    • 15 € mensuels couvrent les frais de scolarité (fonctionnement de l'école)
    • 20 € permettent de payer ces frais de scolarité, ainsi que les fournitures (livres, cahier, crayons…)
    • 30 € couvrent, en plus de ces frais, un repas par jour ainsi qu'un habit pour aller à l'école.

    L’argent est transmis à l’école, qui déduit tout ou partie du montant dû par les familles et se charge le cas échéant de fournir livres et matériel scolaire à l’école. Seul l'argent pour les habits est transmis à la famille.

    Pour parrainer , n'hésitez pas à nous contacter !